Quand doit-on vermifuger son animal ?

À quelle fréquence dois-je vermifuger mon animal ? Pour les chiens, la réponse dépend de leur âge. Plus le chien est jeune, plus la vermifugation doit être fréquente. Les petits chiots bénéficient d’un traitement en double portion durant les six premiers mois de leur vie. Tandis que les plus âgés ont une quote-part plus irrégulière.         

Vermifugez un chien jusqu’à 4 fois par an ! 

Le traitement n’est pas le même pour un chien et un chiot. Pour un canin adulte, la vermifugation doit se faire tous les 3 mois minimum. Pendant les douze mois de l’année, vous devrez le vermifuger 4 ou 5 fois au total. Pour être plus efficace, il est conseillé de faire le traitement au début de chaque printemps, été, automne et hiver. Il est fortement recommandé d’augmenter la fréquence si vous avez des personnes vulnérables dans votre entourage. Le quota maximum autorisé est d’une fois par mois. Au-delà de cette limite, il y a un risque élevé que le chien tombe malade. 

Quand vermifuger ses chiots ?

Par rapport aux chiens adultes, la fréquence des traitements sera plus intense chez les petits chiots. Cela est dû à la fragilité de leur système immunitaire qui doit être protégé à tout prix. Pendant les six premiers mois de la vie d’un chiot, vous vermifugerez 9 fois : toutes les deux semaines avant les deux premiers mois. Puis, une fois par mois de 2 à 6 mois. Et 3 fois tous les trois mois pour le reste de sa vie. Le moment idéal pour vermifuger est le matin, à jeun ou avant le repas afin de limiter les risques de diarrhée. La question est de savoir quel type de vermifuge choisir.   

Pourquoi vermifuger son animal ?

La vermifugation est une question de santé. Le but de cet acte est de neutraliser les parasites intestinaux d’un animal. S’il n’est pas traité, un chien est susceptible de contaminer d’autres chiens et même des personnes vulnérables. Les bébés, les enfants, les femmes enceintes, les personnes atteintes de maladies chroniques, les personnes âgées sont les plus exposés, car ils ont une faible défense immunitaire. Le fait d’ingérer par incidents les larves provoque des dommages parfois irréversibles. Ces dernières deviennent de redoutables parasites et se déplacent alors dans tout l’organisme. Certaines vont même affecter le système nerveux jusqu’à perturber la vue. D’autres peuvent endommager le foie petit à petit. En résumé, vermifuger son chien, c’est se protéger des maladies et éviter les ennuis.     

 

Comment déceler un signe d’otite chez un chien ?
A quelle fréquence faut-il prendre rendez-vous chez un vétérinaire ?